checklist business plan

Vous avez un projet et souhaitez structurer vos idées afin de convaincre d’autres acteurs de vous rejoindre ? Le business plan est un document incontournable, composé de plusieurs étapes.

Voici une “checklist” de business plan, et mes conseils pour établir le meilleur business plan possible.

 

Qu’est-ce qu’un business plan ? À quoi sert-il ?

 

Le business plan est un outil permettant d’apprécier l’articulation financière, économique et commerciale de votre projet.

Tous vos partenaires (associés, banque, investisseurs) pourront ainsi en évaluer la fiabilité et la viabilité.

Le business plan est donc un véritable outil d’évaluation de votre projet, dans sa globalité.

Il vous permet aussi de fixer des objectifs, pour l’entreprise comme pour vous, puisqu’il tient le rôle d’une feuille de route, que ce soit à court, moyen et long terme.

Dès le lancement, vous avez une vision claire du projet et structurez vos idées, et très vite vous pouvez voir les points d’amélioration possibles.

Toutefois, le business plan est un outil vivant : il va évoluer tout au long de la vie du projet et vous pourrez suivre les évolutions de chacune de ses étapes.

 

Les étapes d’un business plan

Détaillons à présent les étapes d’un business plan :

 

1. Le projet et l’équipe fondatrice

Quoi de plus logique que de démarrer votre business plan par une présentation de votre projet ?

Toute personne lisant votre document doit immédiatement être plongée au cœur du sujet.

Vous pouvez aussi raconter dans cette partie l’histoire du projet, comment est née l’idée, ce qui vous a poussé dans cette aventure, etc.

Et puis l’équipe étant au cœur même du projet, il est essentiel de la présenter avec soin : dirigeant, associés, partenaires et fournisseurs du projet… mettez en avant tous les acteurs, leurs parcours, leurs compétences.

Le but ici est de montrer que l’équipe est légitime et solide pour mener à bien le projet.

Cela vous aidera à bien comprendre et fixer les rôles de chacun.

 

2. L’étude de marché

La deuxième partie de votre business plan doit se concentrer sur le marché : opportunités, menaces,… il est important d’avoir des données chiffrées afin d’identifier la stratégie de votre entreprise.

N’oubliez pas d’inclure les éléments suivants :

  • Analyse de la demande du marché, taille, croissance, rentabilité.
  • Concurrence directe, indirecte, positionnement à privilégier, facteurs pour se différencier.
  • Fournisseurs, offres, prix, marges de négociation possibles.
  • Circuits de distribution, organisation, coûts.

Je ne peux que vous recommander également d’aller sur le terrain, à la rencontre des futurs clients. Rien de tel pour identifier des besoins et construire une stratégie adaptée.

Soyez donc très soigneux pour cette étape : c’est une étape clé dans la création de votre entreprise.

 

3. La stratégie commerciale

Une fois votre offre de marché correctement menée, vous pouvez établir votre stratégie commerciale, aussi appelée “mix marketing”.

Il s’agit ici de réfléchir aux points suivants :

  • Politique prix : quel est le prix adapté, quel positionnement choisir, comment se différencier des concurrents ?
  • Politique produit : en quoi les caractéristiques de mon produit me différencie des concurrents ?
  • Distribution : comment vendre au client, par quels canaux ?
  • Communication : quelles actions de communication et marketing mettre en place afin de promouvoir des ventes ?

Répondez le plus possible à ces questions pour définir une stratégie commerciale unique et adaptée.

 

4. La stratégie de communication

Pour vous faire connaître, votre entreprise et vous, et bien sûr pour vendre, il vous faudra sans doute mener des actions de communication.

Vous pourrez en profiter également pour renforcer votre image de marque.

Dans cette partie, essayez de voir loin : imaginez les évolutions de vos produits ou services, comment communiquer dessus… afin de déterminer le budget à consacrer le plus précis possible.

En vous donnant des objectifs chiffrés, vous serez en mesure d’analyser plus efficacement les différents modes de communication, et le nombre de prospects que vous convertissez en client.

 

5. Le prévisionnel financier

Si tant est qu’il y en ait une, voici la partie incontournable de votre business plan.

Le prévisionnel financier est la partie chiffrée, celle qui propose de vérifier la viabilité de votre projet et qui prouvera aux banquiers et/ou investisseurs que vous générez bien un chiffre d’affaires.

Généralement, les prévisions sont basées sur les 3 premières années de l’entreprise.

Les éléments suivants doivent impérativement y figurer :

  • Hypothèse de chiffre d’affaires et justifications
  • Compte de résultat
  • Bilan prévisionnel
  • Tableau de trésorerie
  • Plan de financement

 

business plan financier

 

Dès cette partie, n’hésitez pas à solliciter un contrôleur de gestion pour vous accompagner. Le prévisionnel financier est primordial pour prouver son sérieux et obtenir la confiance de ses partenaires.

 

6. La forme juridique

Pour choisir votre statut juridique, plusieurs points doivent être étudiés :  les différents régimes fiscaux existants (lequel semble le plus approprié à votre projet ?), le statut social le plus intéressant pour le dirigeant, la présence ou non d’associés, et les relations avec chacun d’eux, ainsi que les perspectives d’avenir.

Pour sélectionner une forme juridique, appuyez-vous sur votre entreprise et le profil d’entrepreneur que vous êtes.

 

7. Les solutions de financement

Le business plan étant souvent réalisé afin de trouver des financements, c’est l’un des objectifs à ne pas perdre de vue au cours de la constitution du dossier : les financeurs potentiels doivent comprendre très clairement pourquoi, et comment, ils pourraient intervenir.

Notre premier conseil : réfléchissez au type d’investisseur que vous voulez séduire : un banquier, un investisseur privé, un Business Angel ?

Selon que vous recherchez un emprunt ou une subvention, le contenu et la forme de votre business plan varieront.

Vous pouvez donc tout à fait détailler ce que vous recherchez et/ou ce à quoi vous vous engagez :

  • Nature et montant des aides, prêts ou contributions souhaitées,
  • Destination et usage des sommes collectées,
  • Retours attendus,
  • Montages financiers envisagés,
  • Etc.

 

Vous l’aurez compris, le business plan est un outil indispensable pour toutes les parties prenantes du projet, à commencer par l’entrepreneur.

C’est un document permettant de structurer ses idées, de s’organiser et d’éviter les erreurs ou mauvaises surprises.

Cependant, il est préférable d’être accompagné par un expert dès le début de la rédaction de ce dossier, afin de garantir succès et réussite pour son projet et son entreprise !

 

cible

Ne manquez pas mes conseils !

Je ne spamme pas ! Consultez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

#

No responses yet

Laisser un commentaire